Dernier jugementVoici quel était le titre de l’opinion de John White parue dans le Soleil le 28 janvier 2007 (malheureusement pas disponible sur Internet). Cet article affirmait qu’avec un État religieux (non laïque), que les accommodements raisonnables ne seraient pas nécessaires. Voici ma réponse faite au même journal.

J’aimerais élaborer cependant sur le titre de l’article. Est-ce que ne croire en rien est une croyance?

Un argument facile. La négation d’une chose n’en fait pas la chose. La question se complique quand on considère l’athéisme. Il y a plusieurs façons de le définir :

  • Je crois qu’il n’existe pas de dieu(x)
  • Je ne crois pas qu’il existe un ou plusieurs dieu(x) (agnosticisme)

À laquelle des définitions appartiens-je? À aucune des deux! Pour moi, la question ne se pose tout simplement pas. Je me fous éperdument si un ou plusieurs dieux existe(nt). C’est invérifiable et qu’est-ce que je peux y faire?

Dans l’article sur la religion de Wikipedia, on y explique plusieurs points de vue (une façon d’avoir un point de vue neutre est d’exprimer tous les points de vue!). Entre autres, on associe la religion à une forme de pensée, parfois opposée à la science. Comme plusieurs fondamentalistes religieux le prétendent, la science serait-elle une religion?

Pour moi, la religion n’est pas simplement un ensemble de règles morales ou une doctrine philosophique. La religion implique avoir foi en quelque chose qui est invérifiable (croyance religieuse), par exemple le fait (quelle ironie dans le mot!) qu’un être omnipotent, omniscient et omniprésent nous surveille. C’est tout le contraire de la science. Si quelqu’un a assez de talent, d’intelligence [scientifique] et de ressources, il peut vérifier lui-même par la méthode scientifique et par l’expérience toutes les théories scientifiques et phénomènes documentées. Est-ce avoir la foi?

Je parle aussi de règles morales. Est-ce qu’obéir au Code civil fait de moi un adepte religieux parce qu’on y retrouve les 10 Commandements?

Je parle aussi de doctrine philosophique. Est-ce que l’humanisme séculaire ou la laïcité sont des religions non-théistes?

Finalement, l’argument que l’on me sert souvent est : « Ne crois-tu pas qu’il existe quelque chose de supérieur à nous, quelque chose qui nous dirige, nous entoure? » Ma réponse est « Non! » et les raisons sont :

  • Supérieur comment?
  • Si quelque chose/quelqu’un nous dirige, que faites-vous du libre arbitre? Nous serions conscients sans être sapients? Je peux donc tuer des centaines de bébés et dire que ce n’est pas de ma faute?
  • Nous entoure? Tu sens une présence autour de toi? Peut-être que c’est simplement la Vie, la Nature, le fait d’Exister?

À quand l’argument du Dessein intelligent, du Créationnisme?

Il y a toute la question du rationnel et de l’irrationnel mais ce sera pour une autre fois (foi)!


Commentaires

Vous devez vous identifier pour émettre un commentaire.